Publié : 24 septembre 2015

Jeudi 24 : St-Jean-de-Braye (découverte)

24 septembre 2015, rando découverte à St-Jean-de-Braye préparée et animée par Alain Hamard et Patrice Chauveau.

29 randonneurs au départ du parking du Parc des Longues Allées.

Temps frais et ensoleillé le matin. Petit crachin l’après-midi !

Le matin  : boucle de 11,9 km en passant à travers les lotissements, en traversant la N 960, en rejoignant l’arrêt du tramway dans le quartier La Haute Croix, puis le quartier de la Mairie, en passant le long de la maison de retraite, La Vallée, le long du gymnase et du collège Belle Vue, à travers le Petit Bois, les Coutures, le long de la Bionne jusqu’à la Motte St-Euverte, puis à travers champs vers Chécy et le Petit Bourgneuf, l’Epardière, la D960, la Cigogne, la Nasse. Arrivée au bord du canal d’Orléans, passage sur le Pont Tournant, et, en suivant le GR de Pays, Sentier historique de la Loire, la Patache, l’Ecluse et l’Embouchure, confluence de la Loire et du Canal à Combleux, puis en suivant canal et Loire, la Canche, et en retrouvant le Parc des Longues Allées.

Dénivelé : 63 mètres + ; 63 mètres -.

Pause café près de la Nasse. Merci à Dany, Joele, Evelyne, Marie-Claude et Alain pour le petit plus sucré....

Pique-nique sorti des voitures dans le Parc des Longues Allées. Pique-nique amélioré grâce à Alain et René pour les bouteilles et à Laurence, Marie-Claude, William pour le dessert....

L’après-midi : boucle de 8,6km en repartant du Parc, en passant par le Lycée, la Mairie, l’ Ecole le Coin Buffet, en traversant la N152, puis en cheminant par La Pointe, Beauvois, Saint Loup, l’ Orbette, à travers un réseau de ruelles et de minuscules venelles. Retour à la N152 vers le musée Campanaire et son éolienne, descente vers la Loire et le Port et cheminement entre Canal et Loire sur la digue, passage sur le pont vers Le Bourg, et descente le long du canal avec bifurcation vers le Parc des Longues Allées.

Dénivelé : 48 mètres+ ; 48 mètres -

Une randonnée qui nous a fait déambuler dans des environnements très variés ! : la ville au travers d’un réseau de petites venelles, des champs et des vignes ( un curieux champ de "moha" graminée fourragère nécessitant peu d’eau), l’eau avec la Bionne, le canal d’Orléans et la Loire (magnifique site de la confluence à Combleux peuplé de nombreux hérons, cormorans, mouettes...) et le Parc des Longues Allées et les parterres de cyclamens. Des bâtiments architecturaux intéressants : le château de Saint Loup, l’église de Saint Loup.

Merci à Alain et Patrice pour la réalisation de ce parcours varié !

Découverte : visite du musée campanaire Bollée.

Passionnante visite guidée du musée (créé en 1992) par Dominique Bollée qui représente la 8ème génération de Maître Saintier. En effet les "Bollée" sont fondeurs de cloches depuis 1715. Originaires de Breuvannes en Haute-Marne ils sont fondeurs ambulants de 1715 à 1838 date à laquelle ils s’installent à Saint-Jean-de-Braye.
Le musée retrace la fabrication complète d’une cloche :
- réalisation d’un gabarit qui servira à définir le profil de la cloche et les sons qu’elle produira.
- moulage qui consiste à faire un moule en terre cuite en trois parties : le noyau, la fausse-cloche et la chape.
Le coulage du bronze (mélange de 78 % de cuivre et de 22% d’étain) nous sera montré dans un film ainsi que la mise en place des cloches réalisées pour la cathédrale de Yamassoukro en Côte d’Ivoire. 60 cathédrales du monde entier possèdent des cloches sorties des ateliers Bollée.
Le musée expose aussi des motifs de fondeurs anciens, des appareils de contrôle musicaux, des battants, des outils... On peut y voir un beffroi à 4 cloches et la belle cloche du Bicentenaire de la Révolution Francaise réalisée par Dominique Bollée.
A remarquer aussi l’éolienne classée monument historique servant à élever l’eau d’un puits.
La famille Bollée fut aussi spécialisée dans le domaine de l’automobile. Amédée Bollée père fabriqua sa première voiture en 1873, véhicule à vapeur, remarquable par son silence de fonctionnement,sa maniabilité. Mais le pétrole remplaça la vapeur...,
La fonderie, située près du musée produit encore de 100 à 150 cloches par an. Aujourd’hui, c’est un groupement d’entreprises qui poursuit l’héritage des Bollée.

Merci à Monsieur Bollée pour la clarté de ses explications et pour avoir répondu aux nombreuses questions suscitées par cette visite guidée.

Pour finir la journée...le traditionnel pot de l’amitié au "meeting potes !" en face du musée...offert par Dany qui fêtait un printemps de plus...

Cliquer sur le document suivant pour afficher la carte du parcours :
Parcours

Le diaporama se déclenche automatiquement dès l’ouverture de l’article.
Pour agrandir une photo, cliquer au centre de celle-ci ; pour continuer le diaporama, cliquer sur la petite croix en haut à droite de la photo.
Pour faire défiler les photos à son rythme, cliquer sur les flèches de chaque côté de la photo : flèche de droite pour la photo suivante, flèche de gauche pour la précédente.