Par : claudeh

Bellegarde (personnalité)

Charles Desvergnes

Né le 18 août 1860 à Bellegarde, Charles Desvergnes est issu d’un milieu modeste : son père est boulanger.
C’est en aidant son père à la boulangerie familiale que le jeune Charles réalise ses premiers sujets : la pâte à pain prend entre ses doigts des formes de fleurs, d’oiseaux… des formes humaines aussi.

Avec ces premières « sculptures », il fait une impression remarquée aux yeux du châtelain local Charles Galopin, qui devant l’évidence du talent du jeune garçon le présente au sculpteur parisien Chapu.
C’est ainsi qu’à seulement 15 ans, Charles Desvergnes passe le concours d’admission à la célèbre école des Beaux Arts de Paris où il est reçu premier.

La carrière du jeune homme fait alors une avancée considérable et prend une allure définitivement professionnelle. Il gagne de nombreux prix et en 1889, il reçoit la consécration tant attendue en obtenant le Premier Grand Prix de Rome de Sculpture avec son haut-relief « Le Retour de l’Enfant Prodigue ».
Vainqueur de ce concours, Charles Desvergnes peut ainsi intégrer la prestigieuse Villa Médicis à Rome où il étudiera la sculpture pendant 5 ans.

Charles Desvergnes s’inspirera tout au long de sa carrière de thèmes multiples : bustes, statues en pied mais aussi fontaines, vases, monuments, Vierge et surtout Jeanne d’Arc, qu’il exécutera par dizaines.

Le temps nous a laissé de formidables artistes et Charles Desvergnes en fait partie.

Au faîte de sa notoriété, il offrit à Bellegarde, sa ville natale, une collection de sculptures inaugurée en 1912 et aujourd’hui située dans le Pavillon d’Antin de la Ville.

Il mourut en 1928.

Source : site de la ville de Bellegarde.