Par : alainh

Hameaux et lieux-dits d’Amilly

Quelques origines...

L’Armoire : vient de l’Armoy (1544) qui indiquait, en langage populaire, l’armoise, une herbe vivace que l’on trouvait ici.

Pisseux : c’était, en 1491, le surnom de la fontaine. On appelait le ru des Réveillons « Pissedure » ou encore « la Pissardière ».

Les Châtelains : nom de la famille Chastellains qui vivait à Amilly de 1491 jusqu’au XVIIe siècle.

Les Reigniers : ici vivait la famille Régnier de 1524 à 1581.

Le Ruisseau : il s’agit du ru qui arrivait jusqu’à la Mère-Dieu.

La Cognetterie : la maison des bûcherons, appelés populairement « les cagnots ».

Les Goths : les gauts (1272) était la traduction française de l’austrasien Wald (forêt). Une clairière totalement isolée en forêt accueillait les « hommes des bois ».

Les Râteliers : lieu où fut pratiqué le « râtelage » à la herse.

Les Blards : vient des bolars qui étaient les bouleaux (boulards).

Les Pohuts : nom d’une famille amilloise qui vient du médiéval « pohier huchie » (faire venir par un cri d’appel). Un pohu est un appelant.

Les Sarradins : nom d’une famille amilloise qui a vécu ici pendant deux siècles. Il existait ici, au XVIe siècle, un moulin à vent dont le meunier, en 1545, est Pierre Jourdin.

Pipault : centre d’un ancien fief médiéval et refuge pendant la guerre de Cent ans. Pipault est le lieu où l’on glousse, où se placent les appelants pour attirer les animaux que l’on veut chasser.

La Léthumière : la mare aux bords glissants a donné son étymologie au nom : tumer signifiait tomber. La noue lumière est la mare où l’on s’enfonce.

Les Musets : nom d’une famille amilloise. Muset ou mosard est un bavard. Ce lieu a connu un vif développement à partir du défrichement de 1622. C’était le véritable centre du quartier des Goths.

Les Pointards : les poinctards (les poings tordus), nom d’une famille amilloise depuis 1524.

Le Buisson : ferme à l’extrémité de l’écran d’arbre (buisson était un petit bois) séparant le quartier des Goths.

Saulceux : le lieu des saules. Petit manoir de 1482 au début du XVIIIe siècle qui a pris la suite du fief de Brosseronde détruit à Couleuvreux.

Maltaverne : Maletaverne, le mauvais cabaret. Il y avait là une fontaine (en 1539).

Le Genetoy : cette ancienne Grassinerie (1544) ne prend le nom de genetoy qu’au milieu du XVIIeme siècle, c’est le lieu des genêts.